Accueil / Politique / IBK lors du 58 ème anniversaire de l’Indépendance  » L’essentiel pour nous est de surmonter les défis… « 

IBK lors du 58 ème anniversaire de l’Indépendance  » L’essentiel pour nous est de surmonter les défis… « 

Les festivités du 22 Septembre, date anniversaire de l’accession de notre pays à la souveraineté internationale ont été célébrées à Bamako avec un éclat particulier. Une dizaine de chefs d’Etat a pris part à cette commémoration du 22 septembre 1960 à 2018 marquant ainsi les 58 ans du Mali indépendant. Occasion pour le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita de réaffirmer ses ambitions à surmonter les défis auxquels notre pays est confrontés.

Le grand défilé militaire et civil s’est déroulé samedi dernier à l’ACI 2000. Chacun de bataillons des forces de défense et de sécurité du Mali a défilé avec des honneurs de la fanfare nationale. Aussi, pour la première fois, les troupes d’une dizaine de pays différents dont le Tchad, le Niger, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Sénégal et des unités du G5-Sahel et d’Eucap Sahel représentant un effectif d’environ 350 soldats étrangers ont participé à ce défilé. En plus des pays frères, ils étaient près de 8.000 éléments à défiler sur l’Avenue du Mali. Plus qu’une parade militaire, il s’agit bel et bien d’un exercice d’exhibition d’une armée requinquée à bloc, debout et dotée d’outils nécessaires et la direction des sports militaires à l’exercice de la mission régalienne de défense du territoire, qui ont eux aussi rendu agréable l’événement.

Parmi les personnalités présentes à ce moment historique figuraient les Présidents Alpha Condé de la République de Guinée Conakry ; Idriss Déby Itno, de la République du Tchad ; Denis Sassou N’guesso de la République de congo Brazzaville ; Alassane Dramane Ouattara de la République de Côte d’Ivoire ; Mahamadou Issoufi de la République du Niger ; Nana Akufo-Addo de la République du Ghana ; Mohamed Ould Abdel Aziz de la République Islamique de Mauritanie ; Roch Mark Christian Kaboré de la République du Burkina Faso et Julius Maada Bio de la République de Sierra Leone.
À noter également la présence du ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères de la République Française Jean-Yves le Drian, représentant le Président Emammuel Macron et la France ; de la secrétaire générale de la Francophonie Michael Jean. Et des plusieurs chefs de Gouvernement dont Ahmed Ouyahia d’Algérie ; Édouard Ngirente du Rwanda ; Komi Sélom Klassou du Togo et Mahammed Boun Abdallah Dionne du Sénégal, où surtout le Président Macky Sall a été empêché à la dernière minute suite au décès de son chef du protocole.

Durant la semaine, les militaires ne faisaient que répétition sur l’Avenue du Mali, attirant une foule de curieux sur les lieux. Aussi, des avions de combat survolaient Bamako à basse altitude, ressuscitant la fierté nationale et réveillant un souvenir radieux pour ceux qui ont vécu les premières heures de notre indépendance jusqu’à une époque où le Mali se faisait  » peur  » avec ses avions de combat, notamment les MIG21. La grande parade militaire a été belle avec la démonstration des avions de combat de dernière génération, des troupes à pied, des motards, des brigades nautiques. Les anciens combattants et les civils étaient bel et bien au rendez-vous.
Le Président de la République a, au cours de son intervention, salué et remercié toutes les forces étrangères qui se battent nuit et jour pour l’intégrité territoriale du Mali. IBK a également rappelé et salué les efforts consentis par les Présidents François Hollande et Dioncounda Traoré à l’époque, qui se sont donnés la main à libérer nos pays dans les mains des djihadistes en 2012. Avant d’indiquer que nos pays sont aujourd’hui en guerre contre le terrorisme menaçant de plus en plus la paix mondiale.

Quelques avancements réalisés par le Président de la République !
Élu en 2013 puis réélu en Août 2018, le Président Ibrahim Boubacar Keita aura acquis durant son premier mandat 11 aéronefs pour la défense et l’intégrité du territoire national du Mali. Il entend poursuivre les mêmes actions afin nos forces de défense et de sécurité réussissent dans leurs missions régaliennes.
Cependant, la Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) est évaluée à 1.230,563 milliards de FCFA pour la période 2015-2019, la mise en œuvre de la LOPM a déjà permis d’améliorer le cadre de vie et de travail des militaires (revalorisation salariale, 10.000 nouveaux recrutements, indemnité compensatrice, acquisition d’aéronefs, de véhicules de combat et de transport de troupes modernes). La LOPM a aussi permis d’améliorer substantiellement les conditions de vie des troupes avec l’augmentation de la valeur indiciaire ; l’octroi de primes de logements, de zone. S’y ajoutent la mise en place d’un programme des logements sociaux au profit des militaires; la construction pour les militaires de 1.000 logements sociaux supplémentaires à Kambila, dans le cercle de Kati; la prise en charge des ayant-droits des militaires décédés sur le champ d’honneur. L’adoption en 2016 d’un nouveau statut général des militaires constitue également, à n’en pas douter, une avancée significative pour l’armée nationale.

Nia Dialla Keita

actugloble@gmail.com

À propos NIA DIALLA KEITA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Bolivie : Le président Evo Morales annonce sa démission

Le président bolivien Evo Morales a annoncé dimanche sa démission ...

Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi, 06 Novembre 2019

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le ...