Accueil / Economie / 11 ÈME SESSION ORDINAIRE DE L’OMVF : 325 000 HECTARES DE PLAINES EXONDÉES ; 250 000, INONDÉES…

11 ÈME SESSION ORDINAIRE DE L’OMVF : 325 000 HECTARES DE PLAINES EXONDÉES ; 250 000, INONDÉES…

L’Office pour la Mise en Valeur du Système Faguibine (OMVF) a tenu, ce lundi 04 mars 2019 au Département de l’Agriculture, sa 11 ème session ordinaire du Conseil d’Administration. Pour comprendre la pertinence sinon la nécessité de cette structure agro-pastorale, des chiffres marquent un schéma unique en son genre. Il s’agit de 05 lacs interconnectés par des chenaux naturels et qui offrent un potentiel énorme de: 325 000 hectares de plaines exondées; 250 000 ha de plaines inondées…

Les travaux de ladite session étaient présidés par le secrétaire général Lanssine Dembélé, représentant le ministre de l’Agriculture, non moins président du Conseil d’Administration de l’OMVF Nango Dembélé. Il avait à ses côtés le Directeur Général de l’OMVF Chirfi Moulaye Haidara et plusieurs administrateurs des structures concernées. En effet, le Système Faguibine couvre les cercles de Diré, de Goundam et de Tombouctou soit 20 communes. Il compte plus de 218 000 habitants dont 84% dans le cercle de Goundam; 9% dans le cercle de Diré et 7 % dans le cercle de Tombouctou. Aussi le Système Faguibine, de par sa position géographique, reste encore un des rares écosystèmes humiques dans cette zone, s’étendant de la vallée du fleuve Niger à la frontière mauritanienne, sur lequel on pourrait s’appuyer pour ralentir la folle avancée des sables chauds du désert, en direction du delta intérieur. Cependant, des chiffres caractérisent la pontentialité économique du Système Faguibine qui sont :  » 325 000 hectares de plaines exondées; 250 000 ha de plaines inondées et 86 000 ha de lacs avec un potentiel pastoral de 6900 ha « , annoncé ce matin le secrétaire général du ministre de l’Agriculture Lanssine Dembélé.
Aussi, il a eu à rappeler que le Royaume de la Norvège et le Programme des Nations Unies pour le Développement accompagnent depuis 2011 le gouvernement du Mali dans ce cadre, à travers le Projet d’Appui à la Restauration du système Faguibine (PARF), depuis 2011. Dont, selon lui, la mise en oeuvre du PARF a permis d’enregistrer des acquis importants en termes de mise en valeur à travers des projets de relèvement. Parmi ces acquis, on note l’élaboration du schéma directeur d’aménagement du Système Faguibine, à partir du quel le document du Programme Cadre pour la Restauration et le Développement du Système Faguibine (PC-RDSF). M.Dembélé a enfin profité de l’occasion pour annoncer une bonne nouvelle pour cette structure. C’est celle qui est la mise à disposition en vue , par la Banque Africaine de Développement (BAD) au Mali, d’un Fonds de Préparation de Projet (FPP) du Programme Cadre. Qui aura pour objectif de mener des études d’Avant Projets Détaillés des Aménagements Hydro Agricoles en zone OMVF, d’une valeur de 800 millions de FCFA.  » C’est pourquoi nous attendons beaucoup de cette 11 ème session car elle se tient à un moment où l’OMVF est beaucoup sollicité pour jouer un rôle important dans le cadre du retour de la paix et la réconciliation nationale », a conclu le SG, Lanssine Dembélé.

Nia Dialla KEITA

actu-globe.com / actuglobe@gmail.com

TEL : 69664637 / 74733129

À propos NIA DIALLA KEITA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

BANK OF AFRICA MALI : VERS UNE FERMETURE DE L’ÉTABLISSEMENT

Les banques maliennes, du moins certaines d’entre elles, ne semblent ...

INPS : BRÉHIMA NOUMOUSSA DIALLO PASSE LE TÉMOIN À MME SIDIBÉ ZAMILATOU CISSÉ

L’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) est désormais dirigé par ...