Accueil / Economie / BANK OF AFRICA MALI : VERS UNE FERMETURE DE L’ÉTABLISSEMENT

BANK OF AFRICA MALI : VERS UNE FERMETURE DE L’ÉTABLISSEMENT

Les banques maliennes, du moins certaines d’entre elles, ne semblent pas pouvoir survivre à la crise qui secoue le Mali.

Après chronique de la BMS SA qui souffre de la mauvaise gestion de son PDG sortant, tous les yeux sont tournés vers la BOA MALI qui affiche un résultat négatif de – 10 000 000 000 au 30 juin 2019.

C’est dire que si la balance ne se redressait pas d’ici au 31 décembre 2019, la banque déclarera un résultat déficitaire. Selon notre source, des dispositions auraient d’ores et déjà été prises par le conseil d’Administration.

Celui-ci a littéralement limogé le DG Abdallah IKCHED, à qui il est reproché un manque de résultat, voire une dégradation des résultats acquis par manque de compétence. Ce DG, un marocain, connu pour sa faiblesse devant les femmes, n’a pas pu conserver les acquis de la banque qui avait déclaré plus de 9 milliard de bénéfice pour l’exercice passé.

Les trois DGA, c’est la seule banque de la place qui dispose de trois DGA ont aussi été relevés pour manque de synergie dans le travail. Selon un membre du comité syndical, ce manque de synergie entre les trois DGA s’expliquerait par l’affairisme et les intérêts personnels dans le partage du gâteau ; chacun voulant s’octroyer la part du lion.

Comment en-t-on arrivé là ?
Le troisième larron : ADOU FOFANA :
Venu de la BOA GROUP pour balayer la maison en qualité de chargé de mission à la direction général de la BOA MALI, Adou FOFANA était celui qui était censé redresser la banque qui chavirait.
Sauf que, selon notre source, il a été très vite démasqué dans son rôle d’apporteur d’affaire aux dirigeants de la banque basés à Dakar, notamment un certain ZEBDANI connu pour son goût des hôtels, de l’alcool et de l’argent.
Dans ses actions de sauvetage de la banque, Adou FOFANA aurait soustrait plus de 40 millions à la banque pour négocier un paiement du trésor public. D’ailleurs, suite à cette action, le comité syndical avait demandé son départ.
Face à la menace syndicale, FOFANA a dû filer vers Dakar. Mais il a été très vite ramené par le groupe qui compte beaucoup sur lui pour ramener de l’argent. Il est le relai entre Dakar et Bamako et n’hésite pas de mettre l’intérêt du personnel en péril pour servir les marocains.
La question est de savoir pourquoi Adou FOFANA a pris les 40 millions dans les caisses de la banque ?
A qui a-t-il remis cet argent ? Nos sources parlent de cadres du Trésor public.
Pourquoi payer 40 millions en pots de vins au moment où la banque peine à payer les salaires ?
Les employés lancent aujourd’hui un cri de cœur aux autorités maliennes pour élucider cette affaire et tirer la banque d’affaire. Adou FOFANA aurait payé d’autres sommes d’argent dans le circuit administratif et judiciaire du Mali pour favoriser la banque dans plusieurs procès.

Le pôle économique et financier est interpellé dans ce dossier pour libérer les travailleurs de cette grande organisation basée sur la corruption et le blanchiment d’argent, sinon, comment comprendre cette chute des résultats, pourquoi FOFANA se livre systématiquement à la corruption des Agents de l’Etat. Pourquoi le commissaire aux comptes n’a pas lancé l’alerte conformément aux textes de l’OHADA ou son silence aurait-il été payé aussi ?

Le syndicat a –t-il joué son rôle protecteur des employés ?
Pourquoi le service d’audit et du contrôle général n’ont rien vu ?
Dans les jours à venir, nous saurons la vérité avec l’implication de l’Etat pour sauver la seule banque créée par des privés maliens.
Affaire à suivre.
Signé le gardien du peuple.

actu-globe.com / actuglobe@gmail.com

TEL : 69664637 / 74733129

À propos NIA DIALLA KEITA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

INPS : BRÉHIMA NOUMOUSSA DIALLO PASSE LE TÉMOIN À MME SIDIBÉ ZAMILATOU CISSÉ

L’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) est désormais dirigé par ...

CORRUPTION AU MALI – AVION PRÉSIDENTIEL ET ÉQUIPEMENTS DES FAMAS : 28 , 5 MILLIARDS DE FCFA DE MALVERSATIONS FINANCIÈRES…

Le Bureau du Vérificateur Général a publié, hier 05 août, ...