Accueil / Economie / 90ème Session Ordinaire du Conseil d’Administration de l’INPS : Des avancées significatives enregistrées…

90ème Session Ordinaire du Conseil d’Administration de l’INPS : Des avancées significatives enregistrées…

Hier jeudi, 10 Octobre 2019, l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) a tenu sa 90ème Session Ordinaire de son Conseil d’Administration. Au cours de laquelle, des résultats satisfaisants ont été enregistrés notamment au plan des finances.

Présidée par le président du Conseil d’Administration Yacouba Katilé, cette session a enregistré la présence de la nouvelle Directrice Générale de l’INPS Madame Sidibé Zamilatou Cissé, des administrateurs et des Membres de la Direction Générale de l’INPS. La présente Session Ordinaire du Conseil d’Administration de l’INPS a essentiellement été consacrée à l’examen et l’adoption du rapport d’activités 2018, des états financiers de l’exercice 2018 mais aussi à celui de l’état d’exécution du budget 2019 de l’INPS au 31 août 2019.

Au cours de l’exercice 2018, les activités majeures programmées et réalisées en étroit lien avec le Plan stratégique 2014-2023 ont porté essentiellement sur : La finalisation de l’étude actuarielle des régimes de sécurité sociale gérée par l’INPS ; l’augmentation des pensions et rentes de 15% ; la poursuite de la déconcentration des Activités avec l’ouverture des agences dans 20 localités, dont 12 à Bamako et 8 dans les régions ; la réorganisation des structures sanitaires de l’INPS en l’adaptant au contexte de l’AMO ; le partenariat avec Orange Mali pour le paiement des pensions via Orange Money dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao ; la signature et la mise en œuvre de l’accord de paiement des pensions et des rentes avec le Gabon ; la mise en œuvre de la convention multilatérale CIPRES ; l’organisation de la journée INPS avec la presse.

Au plan des finances, l’état de réalisation des objectifs est le suivant : Au titre des recettes de cotisations, les encaissements se sont élevés à 155.195.294.143 FCFA sur une prévision de 163 099 720 000FCFA, soit un taux de réalisation de 95%  et ; au compte des prestations servies, les dépenses sont de 76 072 070 308 dont 56 618 116 548 FCFA de pension de retraite contre 67 527 234 449 FCFA, soit une augmentation de 12,65% comparées à l’exercice 2017.

Au titre des conventions internationales de sécurité sociale et des accords de paiement signés par le Mali, les prestations payées au Mali s’élèvent à 11 071 042 478 FCFA aux retraités maliens qui ont exercé leurs activités hors du pays.

Sur la même période, l’INPS a versé pour le compte de ses assurés résidents à l’étranger un montant de 477 650 990 FCFA.

Au plan des subventions faites aux activités socio-sanitaires, culturelles et sportives l’Institut a soutenu financièrement plusieurs associations d’œuvres en vue d’accompagner la réussite de leurs actions.

Au titre de l’Assurance Volontaire, sur une prévision de 1 018 623 529 F CFA il a été encaissé 764 444 219 F CFA, soit un taux de réalisation de 75 %.

Au cours de cette session vous êtes amenés à statuer sur les Etats financiers de l’exercice 2018, il ressort au 31 décembre 2018 : Un total bilan de 227,604 milliards de FCFA contre 192,584 milliards de FCFA en 2017 ; un excédent des produits sur les charges de 773,696 millions de FCFA contre 10,250 milliards de FCFA en 2017 ; des Réserves de 109,463 milliards ; des Actifs Immobilisés de 96,528 milliards de FCFA ; une Trésorerie Active de 56,019 milliards.

Au cours de cette session vous examinerez également l’état d’exécution du budget 2019 au 31 août 2019.
Les réalisations de recettes au 31 août 2019 ont été de 123 074 265 572 FCFA sur une prévision budgétaire annuelle de 182 665 516 095 FCFA soit un taux de réalisation de 67,4%.

Quant aux dépenses, elles se chiffrent à 87 926 861 776 FCFA sur une prévision 165 148 179 943F CFA, soit un taux d’exécution de 53,24%, dont 53 703 354 725 FCFA au titre des prestations techniques servies.

Pour plus des résultats satisfaisants, le président du Conseil d’Administration s’est dit très optimiste avec la conduite de la nouvelle directrice.  » Avec votre venue, le Conseil d’Administration nourrit l’espoir que les difficultés récurrentes auxquelles notre Institution est confrontée depuis quelques temps déjà et qui se rapportent au déficit de certains régimes, au non-respect des normes de gestion CIPRES, à l’explosion de certaines charges d’exploitation pour ne citer que ces quelques éléments, vont faire l’objet d’une attention particulière de votre part « , a-t-il souhaité. Avant de la confier que le Conseil d’Administration est convaincu qu’elle surmontera les nombreux défis qui se dressent devant elle grâce à son engagement pour la défense de leur Institution, au soutien de toute l’équipe de la Direction Générale et à la confiance du Gouvernement.

Nia Dialla KEITA

actu-globe.com / actuglobe@gmail.com

TEL : 69664637 / 74733129

À propos NIA DIALLA KEITA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mali – Culture d’anacarde : Pour contribuer à la lutte contre la pauvreté…

Ce lundi 10 février 2020, la salle de conférence de ...

Intégration Africaine : Le Mali à l’honneur

Le 29ème Sommet du Forum des  Chefs d’Etat et de ...