Accueil / Santé / Mali – Wash et nutrition : Une nouvelle stratégie nationale pour réduire la mortalité néonatale et infantile…

Mali – Wash et nutrition : Une nouvelle stratégie nationale pour réduire la mortalité néonatale et infantile…

En vue de contribuer à réduire la malnutrition, la mortalité néonatale et infantile à travers la prise en compte de l’eau potable, l’hygiène et lassainissement dans les politiques et programmes de santé et de nutrition, 25 journalistes ont lors d’une rencontre été informés, ce vendredi, 29 novembre 2019, au Centre National de Documentation et d’Information sur la Femme et l’Enfant (CNDIFE), d’une nouvelle stratégie nationale Eau, Hyhgiène, Assainissement  » STRATÉGIE WASH ET NUTRITION MALI « . Qui vise à améliorer les connaissances des journalistes sur cette stratégie en vue d’une large diffusion auprès de l’opinion publique et des acteurs concernés. C’était en présence des représentants de WaterAid et ses partenaires.

La stratégie Wash et nutrition est un projet pilote initié par WaterAid, visant à améliorer l’intégration du Wash dans la nutrition. Il comprends 3 axes : la prévention et la prise en charge de la malnutrition ; le renforcement de la coordination intersectorielle ; le plaidoyer pour l’intégration du wash dans le plan d’action multisectorielle de la nutrition. Dans ce processus, WaterAid et ses partenaires de la cellule de coordination de la nutrition, l’UNICEF et ACF, ont élaboré la stratégie nationale WASH-NUTRITION.

Selon Issaka Sangaré, chargé de communication et de campagne WaterAid, la présente rencontre est d’une importance capitale. C’est une stratégie nationale qui regoupe eau, hygiène et assainissement afin de mieux lutter contre la malnutrition.

Par conséquent, selon certains chiffres des ONG partenaires (WaterAid, Action Conte la Faim, UNICEF, OMS etc.), en 2018, le Mali reste en situation de crise alimentaire et nutritionnelle. Une combinaison de conflits, sécheresse et prix élevés des céréales a provoqué une crise affectant des millions de personnes dans tout le sahel. Le Mali est l’un des pays les plus touchés : 3, 4 millions de personnes sont en insécurité alimentaire, dont 1, 46 million nécessitent une aide alimentaire d’urgence pendant la période de soudure soit une augmentation de 166% par rapport à 2017. On dénombre au Mali plus de 350 000 enfants de moins de 5 ans souffrant de malnutrition aiguë (10 % MAG) et plus de 850 000 souffrant de malnutrition chronique (24, 1% de retard de croissance ) ², et on estime à de 30 000 le nombre de décès annuels attribuables à la malnutrition soit 34, 3% des décès d’enfants de moins de 5 ans ³.

Parmi les résultats attendus de cette stratégie nationale, on retient que les communautés disposent d’un accès à l’eau potable de base, éliminent de façon sûre les eaux usées et les excréta et, les ménaces adoptent de bonnes pratiques pour un environnement sanitaire adéquat à domicile.

Nia Dialla KEITA

actu-globe.com / actuglobe@gmail.com

TEL : (00223) 69664637 / 74733129

À propos NIA DIALLA KEITA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mali – Centre national d’Odontostomatologie : Une baisse de 2% en recettes et dépenses…

Par rapport au budget rectifié de l’exercice 2019, le projet ...

Mali – AMO : La suspension levée aujourd’hui

À la Suite de la grève des pharmaciens pour,selon eux, ...