Mali – CVJR : La réparation au cœur d’une conférence internationale…

Date:

Afin que la justice transitionnelle, rien que la justice soit faite en faveur des victimes, la salle de conférence de l’École de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye a abrité du 16 au 17 Mars 2021 la conférence internationale sur la justice transitionnelle dont le thème était « La réparation, une voie vers la réconciliation et la stabilisation pour une paix durable ».

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la Réconciliation nationale, colonel major Ousmane Wagué, en présence du président de la CVJR Ousmane Oumarou Sidibé, et plusieurs autres représentants des partenaires notamment l’ambassadeur d’Allemagne au Mali Dietrich Pohl, la représentante de l’ONU Femmes Beatrice Eyong, et le représentant de la MINUSMA Guillaume NGefa. A noter également la participation en ligne à cette conférence d’une vingtaine d’homologues et autres partenaires de la CVJR-Mali dans le reste du monde.

Le président de la CVJR aura rappelé, dans son intervention, que la réparation des victimes des graves violations des droits de l’homme est au cœur du mandat de la CVJR. Ousmane Oumarou Sidibé a ainsi annoncé ” la bonne nouvelle ” qu’une politique de réparation des victimes est actuellement sur la table du gouvernement de Transition avec un avant-projet relatif à cette politique. Avant de préciser que cette politique de réparation est le fruit d’une concertation sociale, d’un dialogue avec les communautés du Mali dans les régions.

Cependant, le président Sidibé trouve cette rencontre internationale un moment de plaidoyer pour la mise en place d’un fonds de réparation en faveur des victimes. « Les expériences étrangères qui nous seront présentées nous permettront de tirer les leçons des défis et opportunités rencontrés dans la mise en œuvre des politiques de réparation qui sont incontournables pour réussir la paix et la réconciliation nationale dans tous les pays ayant traversé des crises profondes caractérisées par des violations massives des droits de l’homme », a-t-il soutenu.

Le ministre de la Réconciliation nationale, colonel major Ousmane Wagué aura également rappelé que le Mali a adopté la justice transitionnelle dans le cadre de sa stratégie pour faire face à la crise multidimensionnelle actuelle, afin de consolider le processus de paix. De cet état de fait, il s’est énormément réjoui de la tenue de cette conférence internationale axée sur la justice transitionnelle à Bamako ( Mali ) avec un thème aussi pertinent « La réparation, une voie vers la réconciliation et la stabilisation pour une paix durable ». Avant d’indiquer qu’une véritable réconciliation implique la nécessité d’une justice transitionnelle transformatrice et la réparation joue un rôle essentiel, car elle cherche à répondre aux dommages subis par les victimes.

Par ailleurs, Il affirme que le principe de réparation des victimes est en parfaite harmonie avec le droit malien notamment la constitution. Le ministre Wagué a enfin rassuré que l’engagement des autorités de la Transition en faveur de la réparation des victimes de la crise malienne, avec des bases juridiques et politiques profondes ne fera pas défaut.

Nia Dialla KEITA

Source : actu-globe.com / actuglobe@gmail.com

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Groupe scolaire de Nafadji, en Commune I du district de Bamako : inauguration d’une infrastructure de cantine scolaire

Sous la co-présidence de Madame Sidibé Dedeou Ousmane, ministre...

Projet d’appui aux comités de Gestion Scolaire Phase ll(PACGSII) : pour appui à l’éducation nationale

La ministre de l'Education Nationale, Madame Sidibé Dédéou Ousmane...

Lutte contre le cancer au Mali : le plaidoyer des docteurs

En conférence de presse vendredi 02 décembre 2022, au...