Mali-Tentative de déstabilisation du CSDM et son président : L’imposture de Baïdy Dramé

Date:

En conférence de presse le jeudi 13 mai 2021 à son siège sur les informations brûlant les actualités du pays, le président du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM), Mohamed Chérif Haïdara n’a pas manqué de porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale les causes profondes de d’une tentative de déstabilisation, complotée par Baïdy Dramé et compagnons contre le président Haïdara et son bureau.

Cependant, le Conseil supérieur de la diaspora malienne (Csdm) fait face à une tentative de decrédibilisation et de déstabilisation orchestrée par un certain Baïdy Dramé et ses complices dont Mme Maro Dramé, Kandé Sidibé et Idrissa Sangaré dit Laurent. Il s’agissait alors de faire une mise au point suite aux attaques contre le président du Csdm.
La conférence était animée par le président du Csdm, entouré de plusieurs membres du bureau national. En effet, l’affaire est devenue judiciaire au Mali avec l’assignation du président légitime du Csdm au Tribunal de grande instance de la commune VI de Bamako par M. Dramé. Ainsi, en organisant cette conférence de presse, le bureau exécutif national du Csdm a voulu porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que depuis un certain temps, son président est victime d’attaque sur les réseaux sociaux et dans certaine presse par des personnes malintentionnées. A cet effet, le bureau à travers un communiqué a condamné avec la dernière rigueur ces attaques et se réserve aussi tout le droit d’ester en justice.

Selon le président du CSDM, M. Baïdy Dramé a été éjecté du Bureau du Csdm France par une assemblée générale extraordinaire en bonne et due forme le 22 septembre 2019 pour des raisons disciplinaire et statutaire. « les raisons de la radiation de M. Dramé ont pour noms : escroquerie en bande organisée, manipulation des membres du bureau, atteinte à l’image du Csdm et à son patrimoine, abus de confiance, dépôt frauduleux du logo du Csdm à l’Institut national de la propriété intellectuelle (Inpi), en France, en octobre 2018 (appropriation du logo à son propre nom, et blocage du fonctionnement normal du bureau du Csdm France (refus de convoquer les réunions…), a déclaré Mohamed Chérif Haïdara. Avant d’ajouter que Baïdy n’a plus le droit d’agir au nom du Csdm.
Au cours de cette conférence, il a été clairement notifié aux journalistes qu’il n’y a qu’un seul Csdm, dirigé par Mohamed Chérif Haïdara. Et que le Csdm ne toléra pas un bicéphalisme en son sein. « un droit qui ne se négocie pas, il s’arrache » ; a-t-il lancé. A ce titre, le président Haïdara a soutenu que la loi 04-038 de 2004 sera appliquée à la lettre. Il a ensuite souligné que le Csdm est une association apolitique qui ne cherche pas le pouvoir.

Nia Dialla KEITA

actu-globe.com / actuglobe@gmail.com

TEL : (00223) 69664637 / 74733129

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related