Mali – Campagne de sensibilisation sur les manuscrits : Pour célébrer les manuscrits anciens de Tombouctou, notre patrimoine commun

Date:

En conférence-débat ce lundi 20 septembre 2021 à la Faculté des lettres, langues et Sciences du langage (ex-FLASH) sur la coline de badabougou, l’ONG « Sauvegarde et valorisation des manuscrits pour la défense de la culture islamique » (SAVAMA-DCI) a sensibilisé des étudiants. L’objectif de cette conférence-débat était d’expliquer aux universitaires l’importance des manuscrits anciens de Tombouctou afin de célébrer cette valeur culturelle, un patrimoine commun du Mali. La cérémonie a été présidée par le recteur de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako, Drissa Soïba Traoré. Qui avait à ses côtés le président exécutif de l’ONG SAVAMA-DCI Dr Abdel Kader Haïdara et le représentant du chef du bureau de l’UNESCO. C’était également en présence de plusieurs étudiants et invités.


Ladite conférence avait pour thème « Études et recherches arabes et sociales au Mali : comment exploiter le potentiel contenu des manuscrits ? Cas du manuscrit : al-Nush al-Mubin (résolution de conflit) et du manuscrit Ma Waqua’a bayna Tombouctou et Djenné (chronique des évènements passés entre Tombouctou et Djenné entre fin 18ème et début 19ème siècle ». Elle a été animée par Dr Moussa Ibrahim Touré et Dr Abdel Karim Touré.
Selon Dr Abdel Kader Haïdara, c’est la première fois que l’ONG et ces étudiants se rencontrent afin d’évoquer l’importance des manuscrits qui sont historiques, patrimonials. Les gens ignorent malheureusement l’importance de ces manuscrits. « Il nous faut une sensibilisation scientifique pour l’opinion nationale et internationale sur l’importance des manuscrits anciens de Tombouctou datant du 10 ème siècle afin que les maliens puissent les connaître, les lire et les exploiter », a-t-il insisté.
Cependant, il est à noter que l’ONG SAVAMA-DCI dispose aujourd’hui de 377 491 manuscrits qui sont entièrement répertoriés en arabe et en français, dont au moins 250.000 sont numérisés.


En recevant cet événement, le recteur de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako, Drissa Soïba Traoré pense que c’est un cadre qui va permettre aux étudiants d’avoir une meilleure appropriation de ces manuscrits, d’accéder à ces manuscrits, de connaître la valeur réelle de ces manuscrits et prendre également tout leur temps pour exploiter ces savoirs qui sont immenses et qui constituent une partie de notre être en matière d’éducation, de philosophie, de droit, de sociologie et de médiation. M. Traoré a ainsi demandé à toutes les autres universités de mobiliser les étudiants de venir suivre les conférences de l’ONG SAVAMA-DCI afin de saisir l’importance des manuscrits et d’aller les exploiter.
« Battons nous pour la promotion et la valorisation des manuscrits anciens de Tombouctou », a enfin souhaité le recteur des Universités des Lettres et des sciences humaines de Bamako, Drissa Soïba Traoré.


Dans le but d’atteindre ses objectifs, l’ONG SAVAMA-DCI poursuivra ses conférence-débats le 29 Septembre et, les 7 et 14 octobre 2021 au sein des Universités et grandes écoles à Bamako pour une meilleure appropriation des manuscrits anciens de Tombouctou.

Nia Dialla KEITA

TEL : (00223) 69664637 / 74733129

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Mali : c’est parti pour la 3e édition de la semaine des Énergies Renouvelables au CICB

Depuis ce matin, la 3e édition de la semaine...

Mali : Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 28 février 2024

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire,...