Concours de lecture du Saint Coran de l’Association Moulaye Idriss dit Idda et Alliés : Achafi Mahamad Yahfaz Haïdara, lauréat

Date:

Organisé par l’Association Moulaye Idriss dit Idda et Alliés, un Concours de lecture du Saint Coran s’est déroulé ce lundi 25 octobre 2021 au Mémorial Modibo Keita. Au total, 10 enfants candidats ont participé à ce concours auquel Achafi Mahamad Yahfaz Haïdara est sorti lauréat des 3 premiers gagnants. Il a respectivement été suivi de Boubacar Ahmed Bah et de Abdel Kader Mahmoud Haïdara.

Placée sous le parrainage de l’ancien ministre Professeur Younous Hamey Dicko, cette deuxième édition du concours de lecture de Saint Coran de l’Association Moulaye Idriss dit Idda et Alliés a été présidée par le président de ladite association, Hinna Haïdara. Qui avait à ses côtés plusieurs invités d’honneur. C’était également en présence de plusieurs autres membres de l’association et des parents des candidats.

Les noms de 03 premiers gagnants ont été annoncés par Dr Abdel Kader Haïdara, président exécutif de l’ONG SAVAMA-DCI. Le lauréat dudit concours, Achafi Mahamad Yahfaz Haïdara a reçu 100 000 Francs FCFA, une attestation, un saint coran et d’autres cadeaux de prière. Le nommé Boubacar Ahmed Bah, qui s’est positionné à la deuxième place, a eu la somme de 75 000 Francs FCFA, une attestation, un saint coran et des cadeaux de prière tandis que le troisième gagnant de ce concours, Abdel Kader Mahmoud Haïdara a trouvé 50 000 Francs FCFA plus une attestation, un saint coran et d’autres cadeaux de prière. Un prix d’encouragement d’un saint coran et d’une enveloppe a également été donné aux 7 autres participants du concours.

Le président de l’association Moulaye Idriss dit Idda et Alliés aura rappelé que Moulaye Idriss connu sous le pseudonyme de « IDDA » est descendant de la lignée chérifienne du Prophète Mohamed (Paix et Salut sur lui). Selon lui, il débarqua au Nord du Mali au XVlème siècle en provenance du Maroc et s’installa dans la boucle du Niger dans les environs de l’actuelle commune rurale de Bamba, cercle de Bourem, région de Gao. Alors, un Grand érudit et maître coranique, il fit l’expansion de la religion musulmane dans beaucoup de localités du Nord du Mali. Les descendants directs en l’occurrence certains de ses fils s’installèrent à Goundji, un village situé sur une presque île au sud de la ville de Bamba. Goundji devient ainsi le centre névralgique de l’enseignement islamique qui se répandit dans toute la zone. En plus de l’enseignement théologique beaucoup de manuscrits ont été rédigés dans les domaines de la religion, de la science, de l’histoire, de la sociologie. À travers les âges, Goundji a contribué au rayonnement d’une civilisation islamique tolérante, à visage humain, héritée du savoir-faire et du savoir-être de Moulaye Idriss et de ses descendants directs. Ainsi dans le but perpétuer l’héritage de Moulaye IDRISS dit IDDA, des hommes et des femmes, tous petits fils et petites filles de la lignée successorale de IDDA, ressortissants de la cité sainte de Goundji et d’autres localités à travers le Mali, ont décidé de se retrouver unis au sein d’une Association qu’ils ont dénommé : Association Moulaye Idriss dit IDDA et Alliés (AMI-IDDA).
« A travers cette Association, les membres entendent promouvoir et faire rayonner les valeurs sociétales, culturelles qui caractérisent la lignée de Moulaye IDRISS dit IDDA et Alliés », a-t-il précisé.

Par cette occasion, Hinna Haïdara a tenu à adresser les remerciements sincères de l’association à tous ceux qui par leurs idées, leurs efforts physiques, leur accompagnement moral et leur apport financier qui ont permis la réussite de la cérémonie à hauteur de souhait. Il a ensuite rendu un hommage particulier et appuyé à leur parrain, le nommé Pr Elhaj Younous Hamey Dicko, pour la promptitude de sa réaction à leur requête, pour ses conseils pertinents, pour sa contribution financière substantielle et surtout pour avoir honoré de sa présence à la présente cérémonie. Et sans oublier les membres du jury qui par leur disponibilité, leur compétence et leur encadrement de haut niveau qui ont permis de faire des choix de qualité des lauréats du Concours ; particulièrement au président du Jury du Concours de lecture du Coran qui a fait le déplacement spécialement de la Côte d’Ivoire au Mali pour prendre part à cet évènement et apporter sa contribution.

Le parrain de la cérémonie, Professeur Younous Hamey Dicko a apprécié l’événement à sa juste valeur sur qui, selon lui, la religion ou la raison de notre présence sur terre est basée et doit toujours être basée. M. Dicko a également salué l’association pour ses efforts dans la culture islamique. Avant d’exhorter l’ensemble des musulmans à la culture de l’islam.
« Cultivons l’islam ! Là où on lit le coran est un endroit béni parce que je crois qu’il faut vous encourager à continuer à faire revivre nos anciens Chérifs et qu’on tienne compte de nos racines. Je vous remercie de m’avoir associé à cet événement et vivement la 3 ème édition», a-t-il souhaité.

Nia Dialla KEITA

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Journée internationale de l’éducation: les pertinentes recommandations du président de la CNDH

Le 3 décembre 2018, l’Assemblée générale des Nations Unies...

Mali : le message du Président de la CNDH à l’occasion de la Journée internationale de l’éducation, le 24 janvier

Le 3 décembre 2018, l’Assemblée générale des Nations Unies...

Mali : Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 18 janvier 2023

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire,...

La ministre Sidibé Dédéou Ousmane œuvre pour un cadre de vie et de travail sain

Après la traditionnelle montée des couleurs, ce lundi matin,...