Mali : les prix indicatifs plafonds des denrées alimentaires fixés avec une baisse de 50%…

Date:

Au cours d’un point de presse ce vendredi 08 Avril 2022, au Département, le ministre de l’Industrie et du Commerce Mahmoud Ould Mohamed est revenu sur les prix des denrées de première nécessité pour plus de précisions et a fait de grandes annonces.
Les prix indicatifs plafonds sont ainsi fixés par Arrêté n°2022/0865/MIC-SG du 06 avril 2022. Le prix plafond grossiste correspond au prix bord magasin importateur et carreau usine en ce qui concerne la farine. Et le prix plafond détaillant correspond au prix au consommateur quelque soit la quantité achetée. Ce point de presse se situe dans le cadre des rencontres périodiques que le ministre a bien voulu instituer depuis sa désignation à la tête de ce département.
Cependant, le ministre Mahmoud Ould Mohamed a rappelé que cette rencontre se déroule dans un contexte marqué par la flambée des prix à travers le monde entier, le Mali ne fait pas exception. La vie chère est partout et le Gouvernement de la République du Mali n’est pas resté insensible à la perte du pouvoir d’achat des populations, bien au contraire.
« L’objectif de cette rencontre n’est pas de polémiquer sur le phénomène de la hausse des prix mais plutôt édifier les populations sur les causes des augmentations et les réponses apportées par le Gouvernement pour atténuer ses effets », a-t-il dit.

À titre d’exemple donné par le ministre :
Le prix CIF Dakar de la tonne de riz brisé 100% est passé de 225 000 FCFA à 270 000 FCFA soit une augmentation de 45 000FCFA.
Pour le sucre, le prix fournisseur de la tonne est passé de 275 000 FCFA à 370 000 FCFA soit une hausse de 95 000 FCFA.
S’agissant de l’huile de palme importée de la Côte d’Ivoire, le prix fournisseur de la tonne qui s’établissait en 2020 à 784 000 FCFA est revenu en 2022 à 900 000 FCFA, soit un accroissement de 116 000 FCFA.
Au même moment, le fret maritime a augmenté de 20% entre 2020 et 2022.
Face à ces augmentations, le Gouvernement a consenti une baisse de 50% de la base taxable sous forme de subvention à l’importation de 300 000 tonnes de riz, 60 000 tonnes de sucre et 30 000 tonnes d’huile alimentaire correspondant à deux (02) mois et demi de consommation nationale, a affirmé le ministre M. Ould Mohamed.

Et voici en image les prix indicatifs plafonds de vente en gros et au détail :

Nia Dialla KEITA

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related