Mali – Sécurité et Santé au Travail : bientôt la mise en place de l’Observatoire National des Risques Professionnels, annonce le DG de l’INPS

Date:

Le Directeur Général de l’INPS Ousmane Karim Coulibaly

Le ministre de la Santé et du Développement Social Dieminatou Sangaré et son collègue du Travail et de la Fonction Publique Awa Paul Diallo ont co-présidé, ce jeudi 28 Avril 2022, deux événements majeurs, marquant la protection, la sécurité et la santé des travailleurs. Il s’agit bien de la 20ème journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail couplée à la 26ème journée africaine de la prévention des risques professionnels (JAPRP). Au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux, le Directeur Général de l’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS), Ousmane Karim Coulibaly a annoncé, la création très prochaine de l’Observatoire National des Risques Professionnels pour être en contact permanant avec les entreprises.

Vue du présidium

La Journée Africaine de Prévention des Risques Professionnels (JAPRP), célébrée depuis 1997, a pour thème cette année « Le management de la santé et sécurité au travail : quelle approche dans les entreprises (Grandes Entreprises, Petites Entreprises, Très Petites Entreprises) du secteur formel et dans les entreprises du secteur informel ». À ce thème central de la JAPRP est associé le sous thème : « Critères d’évaluation de la fonctionnalité et des performances des comités de sécurité et santé au travail (CSST) ».

En effet, selon l’Organisation International du Travail (OIT), on dénombre chaque année à travers le monde, 374 millions de victimes d’Accidents de Travail et de maladies professionnelles avec 2,78 millions de décès. Le nombre de journées perdues représente 4% du PIB mondial.
Cependant, dans notre espace JAPRP, Madame le ministre de la Santé et du Développement Social aura déploré aussi qu’on dénombre 35.000 cas d’accidents de Travail et plus de 50 milliards de francs CFA dépensés en réparation des accidents de Travail et de maladies professionnelles. Au Mali les statistiques officielles données par l’INPS comptabilisent également 523 accidents de travail déclarés en 2021 et plus de 600 millions de francs CFA en réparation.

Madame le ministre Dieminatou Sangaré

Pour réduire le taux d’Accidents de Travail au Mali, la ministre Dieminatou Sangaré a profité de l’occasion pour réitérer l’engagement du Gouvernement de Transition à soutenir toutes les actions en faveur de la santé et de la sécurité au travail, féliciter et encourager l’ensemble du personnel de l’INPS, son Conseil d’Administration et particulièrement son Directeur Général pour les efforts considérables déployés dans le cadre de la promotion de la sécurité et de la santé au travail dont l’action constante constitue le socle du bien-être de nos braves populations.

Parlant des conséquences d’un accident, Ousmane Karim Coulibaly estime qu’elles sont à la fois dommageables pour le travailleur et sa famille mais aussi pour la société dont l’effort de solidarité est mis à l’épreuve. Ainsi, « il nous faut être davantage attentionné pour intégrer dans nos comportements de tous les jours le réflexe de préventeur », a-t-il conseillé.

C’est pourquoi l’INPS s’engage déjà, par la voix de son premier responsable, à mettre en place d’ici la fin de l’année l’Observatoire National des Risques Professionnels. Cet outil permettra à l’institut d’être en contact permanant avec les entreprises pour plus d’efficacité.

Dans l’accomplissement de sa mission à la tête de l’Institut National de Prévoyance Sociale et en réponse à Madame le ministre, le Directeur Général de l’INPS, M. Coulibaly n’a pas aussi manqué de saluer et de remercier les plus hautes autorités, à travers la ministre Dieminatou Sangaré, pour les efforts déployés en faveur de la santé et de la sécurité au travail.

Modibo DIARRAH

À noter également que le parrain de ces journées était Modibo DiarraH, le premier et l’unique malien à avoir intégré le groupe des commissaires de la conférence interafricaine de la prévoyance sociale (CIPRES). Il s’est énormément réjoui pour le choix porté sur lui. « C’est, en effet, avec fierté, que j’ai pris connaissance de la décision du Directeur Général de l’Institut National de Prévoyance Sociale et de ses collaborateurs, de porter leur choix sur ma modeste personne comme Parrain. Qu’ils en soient remerciés. Je suis sûr que ce choix a été soumis à l’approbation de la hiérarchie », a-t-il dit.

Nia Dialla KEITA

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Groupe scolaire de Nafadji, en Commune I du district de Bamako : inauguration d’une infrastructure de cantine scolaire

Sous la co-présidence de Madame Sidibé Dedeou Ousmane, ministre...

Projet d’appui aux comités de Gestion Scolaire Phase ll(PACGSII) : pour appui à l’éducation nationale

La ministre de l'Education Nationale, Madame Sidibé Dédéou Ousmane...

Lutte contre le cancer au Mali : le plaidoyer des docteurs

En conférence de presse vendredi 02 décembre 2022, au...