3 Mai Journée de la Liberté de la Presse : le PEC communique

Date:

Journée de la liberté de la presse 2022 – Brutale détérioration
Genève, 2 mai 2022 (PEC) Press Emblem Campaign (PEC) s’alarme de la brutale détérioration de la liberté de la presse provoquée par la guerre en Ukraine. Depuis le début de l’année, 52 travailleurs des médias ont payé de leur vie l’exercice de leur métier. En Russie, les contrôles mis en place par le Kremlin ont créé une régression de l’espace médiatique sans précédent depuis l’ère communiste.
A l’occasion de la Journée de la liberté de la presse le 3 mai, la PEC lance un appel pressant à l’arrêt des hostilités en Ukraine et au respect de l’indépendance des médias en Russie.
«La hausse du nombre des journalistes victimes de violences d’une année sur l’autre est de 116 %, une évolution très inquiétante», a déclaré le président de la PEC Blaise Lempen. Au moins 21 travailleurs des médias ont été tués dans les combats en un peu plus de deux mois de guerre en Ukraine, beaucoup d’autres ont été blessés, kidnappés, sont portés disparus, ont été menacés, piratés, forcés à abandonner leur travail.
L’accès aux zones de guerre en Ukraine est de plus en plus difficile et dangereux, en raison de la nature volatile des affrontements. Certaines unités militaires ne font pas la différence entre civils et combattants. La PEC condamne fermement les attaques indiscriminées visant des civils.
«La guerre en Ukraine, comme ce fut le cas en Syrie de 2011 à 2019, montre encore une fois les difficultés de témoigner pour les représentants des médias, en l’absence de respect du droit humanitaire», a dénoncé Blaise Lempen. La PEC espère que les enquêtes diligentées par plusieurs organes feront toute la lumière sur ces crimes et que la justice pourra faire son travail de manière impartiale.
Des journalistes russes ont aussi été blessés dans les combats, toutefois ils n’ont aucune liberté de manœuvre pour décrire la situation dans les territoires sous contrôle russe. Les mesures prises par les autorités de Moscou à l’encontre de toute information indépendante sont un grand pas en arrière. Les autorités russes doivent mettre un terme à leurs persécutions des membres de la presse pour répandre prétendument de fausses informations sur la guerre en Ukraine. Il est nécessaire d’aider les journalistes russes qui ont pu se redéployer à l’étranger.
Le soutien aux médias locaux ukrainiens est indispensable. Beaucoup d’entre eux n’ont pas les équipements nécessaires et les moyens financiers pour continuer à travailler en zone de guerre. Ils ont perdu des employés recrutés par l’armée ou ayant quitté leur région d’origine pour des raisons de sécurité.
Liste des victimes sur : www.pressemblem.ch
Blaise Lempen, PEC President, pressemblem@bluewin.ch +41793336570
Luisa Ballin, PEC Vice President, luisaballin@yahoo.fr +41796497145
Jean-Philippe Jutzi, PEC Vice President, jp.jutzi@bluewin,ch +41792920849
Luis Vazquez, PEC Vice President, Luis.vazquez.buenfil@gmail.ch +41794369584

Touré Hamidou Elhadji

Représentant Afrique Subsaharienne

Tel: +223 76660909

presi670@gmail.com

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Groupe scolaire de Nafadji, en Commune I du district de Bamako : inauguration d’une infrastructure de cantine scolaire

Sous la co-présidence de Madame Sidibé Dedeou Ousmane, ministre...

Projet d’appui aux comités de Gestion Scolaire Phase ll(PACGSII) : pour appui à l’éducation nationale

La ministre de l'Education Nationale, Madame Sidibé Dédéou Ousmane...

Lutte contre le cancer au Mali : le plaidoyer des docteurs

En conférence de presse vendredi 02 décembre 2022, au...