Mali – esclavage par ascendance dans la région de Kayes : le président de la CNDH appelle les autorités politiques, traditionnelles, religieuses… à une lutte commune

Date:

Au cours du lancement du rapport de l’étude sur les besoins des victimes de l’esclavage par ascendance ce vendredi 20 mai 2022, le président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), Aguibou Bouaré a tenu à lancer un vibrant appel à l’ensemble des défenseurs des droits de l’Homme dont les autorités politiques, traditionnelles et religieuses à agir pour lutter efficacement contre l’esclavage par ascendance et les pratiques assimilées dans la région de Kayes, car pour la CNDH, le respect des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.

En effet, faut-il le rappeler que depuis au moins 2015, un éveil de conscience conduit des citoyens considérés comme esclaves, par d’autres citoyens supposés être leurs maîtres, à se révolter contre leur statut. Les premiers ont donc entrepris de se soulever contre leur condition alors que les seconds tentaient tout pour maintenir le statu quo né de la pratique de l’esclavage par ascendance, singulièrement dans la Région de Kayes.

Selon le président de la CNDH, la radicalisation des positions ne pouvait que conduire à des violences constitutives d’atteintes souvent graves aux droits de l’Homme, entrainant des déplacements forcés, des coups et blessures voire des assassinats. La région de Kayes est l’épicentre du fléau. Il y a régulièrement dans cette zone, des traitements inhumains, cruels ou dégradants sont perpétrés à l’encontre d’une catégorie de nos concitoyens considérés par d’autres comme « esclaves ». Malgré les efforts consentis par le gouvernement, à travers les Ministères de la Justice ; de la réconciliation nationale, le phénomène de l’esclavage persiste sur fond d’abus graves des droits humains. Il y a deux juste deux jours, la CNDH a été saisie de nouveaux incidents ayant fait des blessés graves dans la région de Kayes, a déploré le président Aguibou Bouaré.

Face à ces atteintes à la dignité humaine, la CNDH a très vite estimé que les réponses apportées par l’État du Mali restaient insuffisantes, car laissant les victimes dans une situation de vulnérabilité infra minimale. C’est pourquoi, avec l’accompagnement de son partenaire stratégique, Avocats Sans Frontière Canada (ASFC), la CNDH, dans le cadre du projet « Soutenir la lutte contre l’impunité au Mali », la présente étude a été réalisée.

Pour cesser telles pratiques dignes d’une autre époque qui n’honore pas notre pays, faut-il le rappeler, dès 1222 interdisait l’esclavage avec la charte des Chasseurs du Mandé, bien avant la Charte de KURUKAN FUGA de 1236, le président de la CNDH en appelle donc à une synergie d’actions avec les acteurs des organisations de la Société Civile et la CNDH comme tête de proue pour livrer ce combat, qui ne saurait être perdu. Il en appelle aussi aux autorités politiques, traditionnelles et religieuses afin qu’ensemble elles puissent agir pour protéger les victimes de violations et d’abus des droits de l’Homme, en respect des instruments juridiques nationaux et des engagements internationaux de notre pays.

Nia Dialla KEITA

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Journée internationale de l’éducation: les pertinentes recommandations du président de la CNDH

Le 3 décembre 2018, l’Assemblée générale des Nations Unies...

Mali : le message du Président de la CNDH à l’occasion de la Journée internationale de l’éducation, le 24 janvier

Le 3 décembre 2018, l’Assemblée générale des Nations Unies...

Mali : Communiqué du Conseil des ministres du mercredi 18 janvier 2023

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire,...

La ministre Sidibé Dédéou Ousmane œuvre pour un cadre de vie et de travail sain

Après la traditionnelle montée des couleurs, ce lundi matin,...