Europe – Ukraine : attaque au drone en Crimée, les frappes se poursuivent à l’Est

Date:

Une attaque au drone a visé samedi l’état-major de la Flotte russe de la mer Noire à Sébastopol (péninsule de Crimée, sous contrôle russe), tandis que de nouvelles frappes à Kharkiv, à l’Est de l’Ukraine, au fait au mois quinze morts. Une douzaine de personnes ont par ailleurs été blessées par une frappe russe à Voznessensk, dans la région de Mykolaïv (sud). Voici le fil du 20 août.

Cette page n’est plus mise à jour. Retrouvez l’ensemble des informations sur l’Ukraine ici.

19 h 15 : l’ONU appelle à lever les “entraves” à l’exportation des engrais russes
Les engrais et produits agricoles russes doivent pouvoir accéder aux marchés mondiaux “sans entrave”, au risque d’une crise alimentaire mondiale dès l’an prochain, a affirmé à Istanbul le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres.

“Il est important que les gouvernements et le secteur privé coopèrent pour les faire parvenir sur le marché”, a-t-il déclaré depuis le Centre de coordination conjointe (CCC), qui supervise l’application de l’accord sur l’exportation des céréales ukrainiennes signé en juillet par Kiev et Moscou sous l’égide de l’ONU et de la Turquie.

Cet accord garantit également à la Russie de pouvoir exporter ses produits agricoles et ses engrais malgré les sanctions occidentales.

Antonio Guterres appelle à lever les “entraves” à l’exportation des engrais et produits agricoles russes

00:30

17 h 15 : un bombardement russe fait douze blessés dans la région de Mykolaïv
Douze Ukrainiens ont été blessés dans un bombardement russe à Voznessensk, ont indiqué les autorités ukrainiennes.

“Selon des informations préliminaires, douze personnes dont trois enfants ont été blessés. Deux enfants sont dans un état grave” après cette attaque dans la région de Mykolaïv, a indiqué le parquet sur la messagerie Telegram.

Voznessensk se trouve à une vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau de la centrale nucléaire ukrainienne de Privdennooukraïnsk, deuxième plus puissante du pays, qui compte au total quatre centrales atomiques. Sur cette messagerie instantanée, l’opérateur des centrales nucléaires ukrainiennes Energoatom a qualifié cette frappe de “nouvel acte cynique de terrorisme nucléaire de la Russie”.

14 h 25 : les forces prorusses missionnées dans la région occupée de Zaporijjia disent exporter jusqu’à 7 000 tonnes de céréales par jour
Les autorités prorusses qui contrôlent une partie de la région ukrainienne de Zaporijjia ont assuré samedi exporter jusqu’à 7 000 tonnes de céréales par jour.

L’Ukraine accuse la Russie de voler des céréales produites sur son territoire depuis le début de l’invasion le 24 février et de chercher à les exporter en tant que céréales russes, ce que Moscou nie.

Pourtant, le chef des autorités prorusses de Zaporijjia, Evgueni Balitski, a dit sur les réseaux sociaux exporter jusqu’à 5 000 tonnes de céréales par jour par voie ferroviaire, et entre 1 500 et 2 000 tonnes par la route, sans en préciser la destination.

Il a promis que ce volume augmenterait prochainement via le port ukrainien de Berdiansk contrôlé par l’armée russe sur les rives de la mer d’Azov.

Le mois dernier, Evgueni Balitski avait dit avoir conclu des accords avec l’Irak, l’Iran et l’Arabie saoudite pour exporter des céréales produites dans la partie de la région contrôlée par la Russie.

10 h 35 : comment peut s’organiser l’inspection de la centrale nucléaire de Zaporijjia ?
“Il y aura un certain nombre d’obstacles” pour organiser l’inspection de la centrale nucléaire de Zaporijjia, note Mélanie Huet, envoyée spéciale de France 24 en Ukraine. Vladimir Poutine a accepté vendredi que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) envoie une mission dans cette centrale, la plus grande d’Europe, disant craindre que les bombardements ne finissent par provoquer une “catastrophe de grande envergure”. “Il faudra voir sur quelles conditions s’accordent les Russes et l’AIEA, notamment concernant l’accès aux lieux.”

Loading video
02:17
9 h 50 : l’état-major de la mer Noire de la marine russe attaqué par un drone
Une attaque au drone a visé samedi l’état-major de la Flotte russe de la mer Noire à Sébastopol, sans faire de blessés, a indiqué le gouverneur de cette ville de la péninsule annexée de Crimée, Mikhaïl Razvojaïev. “Le drone a été abattu juste au-dessus de l’état-major de la Flotte, il est tombé sur le toit et a pris feu”, a-t-il indiqué sur Telegram.

Il s’agit de la deuxième attaque au drone contre l’état-major de la marine russe à Sébastopol en moins d’un mois.

6 h 50 : plus de 21 000 personnes évacuées en dix jours des territoires ukrainiens occupés
Plus de 21 000 personnes ont été évacuées en dix jours des territoires occupés par la Russie, dont plus de 9 000 de la région de Zaporijjia et plus 8 000 de la région de Kherson, a annoncé la vice-Première ministre ukrainienne, Iryna Verechtchouk.

3 h 35 : plusieurs morts dans de nouvelles frappes à Kharkiv
Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine, dans le nord-est du pays, a en outre fait l’objet de nouvelles frappes dont le bilan est d’au moins quinze morts, ont fait savoir les autorités de la ville.

00 h 10 : huit maires de villes européennes en déplacement à Kiev
Les maires des villes de Marseille, Lyon, Athènes, Florence, Helsinki, Oslo, Riga et Tirana se sont rendus vendredi à Kiev et ont ratifié un protocole d’accord “en présence” de Volodymyr Zelensky “pour une reconstruction durable des villes ukrainiennes”, selon un communiqué.

Dans ce communiqué de la ville de Marseille, son maire Benoît Payan explique que ce texte “entend mettre sur pied des actions conjointes et réaffirme l’ambition de permettre, dès le rétablissement de la paix, une réhabilitation rapide, écologique” et “respectueuse de l’État de droit, ainsi que des droits civiques et sociaux des populations”.

À revoir : L’Ukraine, un pays à reconstruire : le défi colossal des autorités

23 h 30 : le Pentagone annonce une nouvelle aide militaire à l’Ukraine
Le Pentagone va débloquer une nouvelle tranche d’aide militaire à l’Ukraine, pour un montant de 775 millions de dollars, qui comprend notamment des missiles supplémentaires pour les systèmes américains d’artillerie de précision Himars, a indiqué vendredi à la presse une haute responsable du ministère américain de la Défense. Elle a souligné que les forces ukrainiennes étaient parvenues ces dernières semaines à stopper l’avance des forces russes dans le sud et l’est du pays, citant notamment leur utilisation avec succès de ces missiles américains.

“Vous pouvez constater un manque total de progrès des Russes sur le champ de bataille”, a-t-elle déclaré.

Avec AFP et Reuters

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related