Mali – PNE et PNA étant caduques : pourquoi les deux nouvelles politiques tardent à être validées ?

Date:

Madame Bintou Camara, ministre de l’Énergie et de l’Eau

Comme on a coutume de le dire, sans eau il n’y a pas de vie, aussi bien que le manque d’assainissement provoque, sans nul doute, des graves maladies dans notre société. Alors que si vous analysez aujourd’hui la situation de l’eau et de l’assainissement au Mali, l’accès à ces deux secteurs reste l’un des défis majeurs.
Selon le dernier rapport de la Direction Nationale de l’hydraulique, en 2021, 70,9% de la population malienne vivant accède à de l’eau potable et en milieu urbain 81,1% et en milieu rural 66,8%. Et selon la Direction nationale de l’assainissement et du contrôle des pollutions et des nuisances (DNACPN), seulement 45 % de la population dispose d’un service de base d’assainissement, soit environ 10 125 000 de personnes, et la défécation à l’air libre est pratiquée par 5% de la population, soit environ 1 125 000 de personnes. Ce qui veut dire que, après 63 ans d’indépendance du pays, toute la population malienne n’a toujours pas accès à l’eau potable et à l’assainissement.

Cependant, la Politique Nationale de l’Eau (PNE) et la Politique Nationale de l’Assainissement (PNA) étant caduques depuis plusieurs années, les deux nouvelles politiques techniquement validées, ne sont toujours pas politiquement validées par le Gouvernement.
Alors, où se trouve le blocage avec la validation politique de ces deux nouvelles politiques ?

Pour plus de précisions sur la problématique, nous avons souhaité rencontrer des responsables au Ministère de l’Énergie et de l’Eau et au Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, mais personne dans les deux Départements n’a voulu se prononcer ou nous édifier par rapport à la situation, que nous déplorons dans ce sens que la volonté politique n’y est pas afin que l’accès à 100% de toute la population malienne à l’eau potable et à l’assainissement soit une réalité.

C’est pourquoi, lors de la 27ème édition de l’Espace d’interpellation démocratique (EID) le 10 décembre 2023, la Coalition Nationale de la Campagne Internationale pour l’Eau Potable l’Hygiène et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASH) a eu à interpeller le Gouvernement afin que les deux politiques (PNE) et (PNA) soient politiquement validées.

Dans sa déclaration, la CN-CIEPA/WASH dit être heureuse de constater que la nouvelle constitution promulguée le 22 juillet 2023 par son Excellence Assimi Goita, Président de la Transition et Chef de l’Etat, reconnait l’accès à l’eau et à l’assainissement comme un droit humain. Mais, s’adressant au Président du jury, elle déplore cependant que les politiques nationales de l’eau et de l’assainissement validées techniquement depuis plusieurs années, tardent à être adoptées par le gouvernement. « Hélas, que de temps perdu au détriment du secteur eau et assainissement car l’adoption de ces deux politiques constitue un véritable instrument de financement. Alors, Monsieur le Président, l’adoption de ces deux politiques constitue une priorité absolue pour le secteur et pour notre pays. Monsieur le Président du jury, vous conviendrez avec nous qu’en l’absence de politique nationale en matière d’eau et d’assainissement, il est presqu’impossible de mobiliser des financements en faveur de ce secteur » a-t-elle martelé.

Monsieur Mamadou Samaké, ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable

Pour atteindre les objectifs à court et long termes, la CN-CIEPA/WASH affirme qu’il urge par conséquent de doter enfin ces secteurs de politiques nationales afin de mettre notre pays dans les dispositions à pouvoir garantir des financements conséquents en vue d’atteindre l’accès universel de tous à l’eau et à l’assainissement d’ici 2030.

Nia Dialla KEITA

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related