Europe : l’Occident doit se préparer à une “guerre d’usure” en Ukraine, selon le chef de l’Otan

Date:

Le président ukrainien a déclaré, jeudi, que les forces russes contrôlaient actuellement environ 20 % du territoire ukrainien au moment où la Russie resserre son emprise sur la ville stratégique de Severodonetsk, dans le Donbass. Selon le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, les pays occidentaux doivent se préparer “à une guerre d’usure” sur le “long terme” en Ukraine. Suivez les derniers développements de la journée en direct.

Lire la suite
19 h 25 : rencontre avec Anna, évacuée de l’usine Azovstal de Marioupol
Anna, une professeure de Français, a passé 65 jours dans l’usine métallurgique pilonnée par les forces russes tandis que son mari combattait au sein du bataillon d’Azovstal. Elle vit aujourd’hui dans l’espoir de voir son époux bientôt libéré lors d’un échange de prisonniers. Le correspondant de France 24, Gulliver Cragg, l’a rencontré.

02:21
19 h 04 : l’Occident doit se préparer à une “guerre d’usure” sur le “long terme” en Ukraine
Les pays occidentaux doivent se préparer “à une guerre d’usure” sur le “long terme” en Ukraine, a prévenu le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, à Washington, après sa rencontre avec le président américain, Joe Biden.

“Nous devons être préparés sur le long terme. Parce que ce que nous voyons est que cette guerre est désormais devenue une guerre d’usure”, a affirmé Jens Stoltenberg à des journalistes.

18 h 43 : les États-Unis aideront l’Ukraine à surmonter l’invasion russe, promet l’ambassadrice américaine
La nouvelle ambassadrice américaine à Kiev, Bridget Brink, a promis que les États-Unis aideraient l’Ukraine à “résister à l’agression russe”, s’exprimant pour la première fois de la capitale ukrainienne après la réouverture de l’ambassade mi-mai.

Elle s’exprimait après avoir été reçue par le président ukrainien Volodymyr Zelensky, à qui elle a remis ses lettres de créance en tant qu’ambassadrice.

18 h 07 : des combattants étrangers pro-Kiev vont être déployés pour aider l’armée dans le Donbass
Selon Jonathan Walsh, envoyé spécial de France 24 en Ukraine, de nombreux combattants étrangers seraient prêts à être déployés auprès des soldats ukrainiens pour aider à la défense du Donbass.


03:24
16 h 35 : Washington sanctionne un financier de Vladimir Poutine et un courtier en superyachts pour oligarques
Les États-Unis ont annoncé une nouvelle série de sanctions pour pousser Vladimir Poutine à renoncer à la guerre en Ukraine, visant notamment son proche ami et “financier” Sergueï Pavlovitch Roldouguine et une société de courtage en superyachts pour oligarques russes.

Le Trésor, le département d’État et le ministère du commerce américains visent toute une série de nouveaux oligarques ou membres de “l’élite” de Moscou, dont la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova. Plusieurs yachts régulièrement utilisés, selon Washington, par le président russe, sont également inscrits sur la liste noire américaine.

16 h 09 : l’UE approuve officiellement le sixième paquet de sanctions contre Moscou, le patriarche Kirill épargné
Les représentants des 27 de l’UE ont officiellement approuvé le sixième paquet de sanctions contre Moscou qui inclue un embargo pétrolier avec des exemptions. Ils ont en revanche renoncé à inscrire sur la liste noire le chef de l’Église orthodoxe russe, a-t-on appris de sources diplomatiques.

La Commission européenne avait proposé d’inscrire sur la liste des personnes sanctionnées par un gel des avoirs et une interdiction d’entrée dans l’UE le patriarche Kirill, mais la Hongrie s’y est opposée. Budapest avait également bloqué un embargo total sur le pétrole russe.

15 h 55 : l’Ukraine accuse la Russie de voler du blé pour l’envoyer en Syrie
La Russie a livré à son allié syrien quelque 100 000 tonnes de blé ukrainien depuis l’invasion du pays le 24 février, selon l’ambassade d’Ukraine au Liban, qui qualifie ces expéditions de “vol” et d'”activité criminelle”.

Dans une déclaration à Reuters, l’ambassade signale notamment l’arrivée d’un navire battant pavillon russe, le Matros Pozynich, fin mai à Lattaquié, le principal port syrien, avec une cargaison de blé.

Le ministère ukrainien de l’Agriculture a dénoncé le mois dernier dans un communiqué le vol de 500 000 tonnes de blé dans les régions occupées par la Russie pour les envoyer soit en Russie, soit en Crimée.

14 h 45 : Moscou qualifie d'”autodestructrice” la réduction des importations de pétrole russe par l’UE
La Russie a averti que la décision de l’Union européenne de réduire les importations de pétrole russe déstabiliserait probablement les marchés mondiaux de l’énergie, la qualifiant de mesure “autodestructrice” qui pourrait se retourner contre l’Union.

Les dirigeants de l’UE ont accepté, lundi, de réduire de 90 % les importations de pétrole en provenance de Russie d’ici la fin de l’année, les sanctions les plus sévères prises par le bloc depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, que Moscou qualifie d'”opération militaire spéciale”.

Embargo de l’UE sur le pétrole russe : “Moscou va accélérer son virage vers l’Asie”

13 h 25 : les forces russes contrôlent “environ 20 %” du territoire ukrainien, selon Volodymyr Zelensky
Le président ukrainien a déclaré que les troupes russes contrôlent “environ 20 %” de l’Ukraine actuellement, soit près de 125 000 km². Cela comprend la Crimée – annexée par la Russie – et le territoire dans l’Est tenu par les séparatistes soutenus par Moscou depuis 2014.

“Aujourd’hui, environ 20 % de notre territoire est sous contrôle des occupants, c’est beaucoup plus que le territoire de tous les pays du Benelux”, a indiqué Volodymyr Zelensky, dans un message dont la présidence ukrainienne a envoyé aux journalistes la version originale. Par comparaison, les forces russes contrôlaient déjà, avant l’invasion de l’Ukraine le 24 février, “plus de 43 000 km²”, a-t-il ajouté.

9 h 01 : “Les Russes tiennent quasiment la totalité de Severodonetsk”
L’offensive russe se poursuit dans l’est de l’Ukraine, et notamment à Severodonetsk où “les Russes tiennent quasiment la totalité” de la ville, explique notre envoyé spécial Jonathan Walsh. Ce dernier rappelle aussi “à quel point Severodonetsk est stratégique pour la suite de la bataille dans le Donbass”.

Loading video
02:28
8 h 13 : le président de l’Union africaine va s’entretenir avec Vladimir Poutine en Russie
Le président sénégalais Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine, se rend jeudi en Russie pour s’entretenir vendredi avec son homologue russe Vladimir Poutine à Sotchi, ont indiqué ses services dans un communiqué.

Cette visite “s’inscrit dans le cadre des efforts que mène la présidence en exercice de l’Union pour contribuer à l’accalmie dans la guerre en Ukraine, et à la libération des stocks de céréales et de fertilisants dont le blocage affecte particulièrement les pays africains”, ont-ils précisé.

6 h 30 : la guerre entre dans son 99e jour
Après l’échec de leur offensive-éclair pour faire tomber le régime de Kiev, les forces russes se concentrent sur la conquête de la région du Donbass, où se joue désormais une guerre d’usure après bientôt trois mois de conflit.

“La situation la plus difficile est dans la région de Louhansk, où l’ennemi essaie de déloger nos troupes de leurs positions”, selon le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valeri Zaloujny, cité dans un communiqué de l’armée publié dans la nuit de mercredi à jeudi. “L’ennemi a un avantage opérationnel en termes d’artillerie”, a-t-il concédé lors d’une conversation téléphonique mercredi avec le chef d’état-major français des armées, le général Thierry Burkhard, selon Kiev.

“Cela soulève la question de la transition la plus rapide possible de nos unités vers des armes du type de celles de l’Otan. Cela sauverait des vies”, a plaidé le général ukrainien, qui attend des livraisons de systèmes de lance-missiles plus puissants promis par le président américain Joe Biden, à même de changer le rapport de force militaire sur le terrain.

FRANCE 24

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related