Education nationale : Mme le Ministre a poursuivi ses rencontres de prise de contact avec les acteurs de l’école

Date:

La nouvelle Ministre de l’Education Nationale, SIDIBE Dedeou Ousmane, a commencé cette semaine ses rencontres de prise de contact avec les acteurs de l’école.

Mme SIDIBE a Commencé la journée du jeudi par des échanges avec la synergie des syndicats d’enseignants , à la Maison de l’enseignant. La rencontre à été l’occasion pour le Ministre de parler de la nécessité de mener à terme l’année scolaire et d’organiser dans de bonnes conditions les examens de fin d’année. “Il faut l’engagement de tous pour lutter efficacement contre la fraude”, a-t-elle dit.

La Synergie a réitéré ses engagements pour la cause de l’école et souligné qu’elle tient à ses revendications syndicales.

Après la Synergie, Mme le Ministre a reçu le SYLEEPMA et le SYNTEC. Le dialogue entre le département et les invités s’est tenu autour de l’organisation des examens et bien d’autres sujets. A savoir: la tenue des assises sur l’éducation, la réouverture des écoles fermées, le besoin de formation des enseignants du privé, le manque de convention au niveau du secteur privé, l’harmonisation du taux horaire des cours, pour ne citer que ceux là.
En réponse, Mme le Ministre a fait savoir que leurs doléances seront étudiées en vue d’apporter d’éventuelles résolutions.

Dans l’après midi, c’est le bureau de coordination de l’AEEM qui a été reçu par la cheffe du département. Les membres sont venus se présenter au Ministre et ont saisi l’occasion pour parler de l’école malienne et leur vision la concernant.

L’AEEM a ténu à remercier le département pour son accompagnement dans l’organisation du congrès en mars dernier, en mettant en place une commission de conciliation. L’Association a ensuite fait savoir au Ministre qu’une nouvelle AEEM est née.

“Notre mandat est placé sous le signe de la non violence en milieu scolaire”, a indiqué Siriman Seydou NIARE, Secrétaire Général du bureau de coordination de l’AEEM, avant de dire que son bureau a l’intention de montrer une autre image de la jeunesse malienne au monde.

A la fin de la rencontre, l’AEEM a remis une lettre de felicitation à Mme SIDIBE Dedeou Ousmane, pour sa nomination à la tête du Ministère de l’Education Nationale.
Le vendredi 18 juin, la première rencontre a eu lieu avec l’Union Nationale des Enseignants Retraités de l’Education et de la Culture (UNEREC). Selon Mme SIDIBE, ses membres sont des personnes ressources qui peuvent mettre leur expertise à la disposition du département, pour rehausser l’image de l’école malienne.

“Nous avons besoin de votre accompagnement”, a dit le Ministre aux doyens, qui ont répondu ainsi: “nous restons attachés à l’école malienne”.

L’organisation des examens et des assises sur l’éducation, l’amélioration du système éducatif avec la Promotion de la morale professionnelle, la formation des enseignants, la création de bibliothèques scolaires et le bon choix des livres scolaires sont des sujets qui ont animé les échanges.

Avec les Associations des promoteurs d’écoles privées, Mme SIDIBE a longuement échangé sur les examens de fin d’année. La majeure partie des centres d’examens étant des écoles privées, les promoteurs souhaitent être plus impliqués dans leur rganisation. Les préparatifs nécessitant des dépenses, ils espèrent l’accélération du processus de paiement des frais de scolarité. Ils pensent également que l’état devrait orienter plus d’élèves vers les centres de formation professionnelle, qui sont pourvoyeurs d’emplois.

Mme le Ministre était très satisfaite des échanges avec les promoteurs, qui lui ont réaffirmé leur engagement aux côtés du département.

La dernière rencontre du vendredi s’est tenue au siège de la Fédération Nationale des Associations des Parents d’Elèves et d’Etudiants du Mali et de l’Association des inspecteurs et Directeurs Retraités de l’Education.

Mme Le Ministre a sollicité l’accompagnement des deux organisations pour l’atteinte des objectifs du département. Une demande acceptée par la FENAPEEM et l’AIDRE, qui disent contribuer chaque année à l’organisation des examens, en dispensant des cours de rattrapage aux enfants, avant les épreuves.

Sur un mur, un message qui dit : “la déperdition scolaire est un frein à l’éducation “, a attiré l’attention de Mme le Ministre. Elle a ainsi lancé un appel aux parents d’élèves et à tous les acteurs de l’ecole, en leur demandant de s’impliquer au maximum dans l’éducation des enfants.

CELLULE DE COMMUNICATION DU MEN

actu-globe.com / actuglobe@gmail.com

TEL : (00223) 69664637 / 74733129

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Mali : l’IRC/Wash et le RJEPA formalisent leur partenariat pour l’Eau et l’Assainissement

Dans le cadre du renforcement et de la consolidation...

Mali : adoption de la loi de finances par le conseil des ministres du 20 septembre 2023

Le Conseil des Ministres s'est réuni en session ordinaire,...

Projet « Mali Nafama Tchèw » de GDA : validation des Fiches de prêche des leaders religieux régionaux du programme 

Pour l'Amélioration du Statut Nutritionnel des enfants, des Adolescents...