Europe – Allemagne : plusieurs morts et des dizaines de blessés après le déraillement d’un train en Bavière

Date:

Une capture d’écran, tirée d’une vidéo de Network Pictures, le 3 juin 2022, montre le déraillement d’un train près de Garmisch-Partenkirchen, en Bavière, dans le sud de l’Allemagne.

La police et les autorités locales ont annoncé la mort de quatre personnes après le déraillement d’un train régional en Bavière, dans le sud de l’Allemagne. Au moins trente autres passagers ont été grièvement blessés, selon un bilan provisoire.

Au moins quatre personnes sont mortes et trente autres ont été blessées vendredi 3 juin, en Allemagne, dans le déraillement d’un train régional dans les Alpes bavaroises, non loin du site où se tiendra à la fin du mois le sommet des dirigeants du G7.

Peu après le départ de la station de montagne de Garmisch-Partenkirchen, plusieurs wagons du train à destination de Munich, capitale de la Bavière, sont sortis des rails au niveau de la commune de Burgrain.

La violence de l’accident a fait quatre morts et trente blessés, donc 15 ont dû être transportées dans les hôpitaux de la région, a indiqué la police de Haute-Bavière du Sud.

Des photos publiées par les médias allemands montraient le train en grande partie déraillé, des wagons rouges avec le logo de la Deutsche Bahn et l’inscription Regio couchés dans une zone boisée au pied des montagnes et le long d’une route nationale. Les pompiers, munis d’échelles, des secouristes et des policiers marchaient sur les wagons pour tenter d’atteindre les blessés et les évacuer. La ministre de l’Intérieur Nancy Faeser a annoncé se rendre sur place.

Opération de sauvetage en cours
Les “opérations de sauvetage et d’évacuation se poursuivent à un rythme soutenu” sur place, a expliqué un peu plus tôt la police. Des secours ont aussi été envoyés de l’Autriche voisine et six hélicoptères mobilisés, selon la chaîne d’informations en continu n-tv.

Un porte-parole de la police locale, Stefan Sonntag, a précisé à la télévision que le train régional était “très fréquenté et que de nombreuses personnes l’utilisaient, d’où le nombre élevé de blessés”.

Plusieurs médias locaux évoquaient la forte affluence d’élèves rentrant chez eux avant le week-end de la Pentecôte. La cause de l’accident et le nombre exact de blessés ne sont pas connus à ce stade.

L’accident s’est produit à une dizaine de kilomètres du site où se tiendra fin juin le sommet des dirigeants du G7, prévu dans le complexe 5 étoiles du château d’Elmau. Les policiers et les soldats qui avaient été déployés pour préparer et sécuriser le site avant le sommet ont été réaffectés pour participer à l’opération de secours.

Cet accident intervient deux jours après l’entrée en vigueur d’un forfait mensuel de 9 euros permettant de prendre les trains régionaux dans toute l’Allemagne, une offre qui a séduit de nombreux Allemands et fait craindre une surfréquentation des trains.

Des années de sous-investissements ferroviaires
Avant l’entrée en vigueur de cet abonnement exceptionnel, les responsables de la compagnie nationale Deutsche Bahn s’étaient inquiétés des tensions sur le réseau ferroviaire en pleine rénovation, après des années de sous-investissements.

“Jamais auparavant il n’y avait eu autant de chantiers sur le réseau ferré allemand qu’il y en a aujourd’hui”, avait décrit en début de semaine le patron du rail allemand Richard Lutz, expliquant que cette situation, et l’augmentation du trafic, était à l’origine d’incidents et d’une fréquence inhabituelle de retards.

L’accident ferroviaire le plus meurtrier en Allemagne s’est produit en 1998, lorsqu’un train à grande vitesse a déraillé à Eschede, en Basse-Saxe, tuant 101 personnes.

L’accident mortel le plus récent a eu lieu le 14 février 2022 : une personne a été tuée et 14 autres blessées dans une collision entre deux trains locaux près de Munich. En 2017, une collision entre un train de voyageurs et un train de marchandises à l’arrêt près de la ville de Düsseldorf (ouest) avait fait 41 blessés.

Avec AFP

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

Groupe scolaire de Nafadji, en Commune I du district de Bamako : inauguration d’une infrastructure de cantine scolaire

Sous la co-présidence de Madame Sidibé Dedeou Ousmane, ministre...

Projet d’appui aux comités de Gestion Scolaire Phase ll(PACGSII) : pour appui à l’éducation nationale

La ministre de l'Education Nationale, Madame Sidibé Dédéou Ousmane...

Lutte contre le cancer au Mali : le plaidoyer des docteurs

En conférence de presse vendredi 02 décembre 2022, au...