Inspiration des manuscrits anciens de Tombouctou : tenue de la 9e conférence-débat de l’ONG Savama-DCI de la deuxième phase du projet

Date:

Le projet Inspiration des manuscrits anciens pour la réconciliation et la paix (IMARP) est une initiative de la SAVAMA-DCI, en partenariat avec le Ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie Hôtelière et du Tourisme, et financé par l’Ambassade de Royaume-Uni de Grande Bretagne et de l’Irlande du Nord au Mali.
Il vise à contribuer au processus de réconciliation et de paix en inspirant, à travers les manuscrits anciens, des nouvelles démarches et des nouvelles valeurs en matière de résolution des conflits et de gouvernance. La démarche dudit projet est de faire “ plaidoyer et lobbying pour une appropriation des enseignements des manuscrits anciens dans le processus de réconciliation, de paix et de gouvernance dans le pays.

Ce mardi 28 mars 2023, a lieu au Mémorial Modibo KEITA, la 9e conférence-débat de l’ONG Savama-DCI de la deuxième phase du projet Inspiration des manuscrits anciens pour la réconciliation et la paix (IMARP). Cette conférence-débat avait pour thème 1 : “ Culture de la paix et esprit de tolérance en islam : vers la construction d’une paix durable ”, présenté par Dr. Alfadoulou Abdoulahi Dicko, chercheur. Et pour thème 2 : “ Les intérêts humains liés à la religion et au corps : quel enseignement tiré des manuscrits en matière de droit ”, expliqué par Dr. Abdoul Karim Hamadou MaitreAssistant/DER ARABE/FLSL. Elle a enregistré la présence du Directeur exécutif de l’ONG Savama-DCI, Dr Abdel Kader Haïdara et de plusieurs personnes dont des femmes.


Selon le conférencier sur “ Culture de la paix et esprit de tolérance en islam : vers la construction d’une paix durable ”, la paix à Tombouctou parle des enquêtes sociales, de la présentation de Tombouctou, de la notion de la paix, de la cohabitation, des mécanismes de préventions de conflits etc.
Il a ensuite indiqué que la paix est un état d’esprit, une absence de guerre, un comportement qui se repose sur l’éducation traditionnelle particulièrement à Tombouctou où plusieurs érudits ont donné des définitions différentes, mais avec le même sens à la paix. Ce sont des personnes ressources qui se sont prononcées sur la notion de paix, de tolérance, de cohabitation et sur les mécanismes de préventions de conflits dont les règlement religieux et le cousinage à plaisanterie. À travers leurs écrits et dits, les populations sont appelées à vivre en harmonie pour la paix.

Pour le deuxième conférencier, les manuscrits sont un riche patrimoine documentaire légué par nos ancêtres. À travers ce projet phare dénommé « Inspiration des Manuscrits Anciens pour la Réconciliation et la Paix », ils ont pu choisir pour nous dans les manuscrits anciens un certain nombre d’ouvrages très importants qui peuvent nous inspirer aujourd’hui dans la résolution de nos problèmes relatifs à la paix à la gouvernance et à l’établissement d’un état de droit, conditions sine qua non du développement durable.


Cet ouvrage sur lequel nous parlons fait partie de lot de six ouvrages édités et traduits dans le cadre du projet « IMARP ». C’est un manuscrit précieux écrit par Abdoulahi B. Fodio qui traite les questions de droits humaines dont le respect est un facteur clé de pérennisation de la paix.


Parlant du contenu de l’ouvrage, Dr. Abdoul Karim Hamadou a parlé des droits moraux accordés par le droit musulman à l’être humain de la conception à la mort, à savoir : La préservation de droits prénuptiaux (lors choix de la conjointe) : le choix judicieux du conjointe/conjoint ; éviter les actes répréhensibles pendant la célébration du mariage; la préservation de droit lors de l’accomplissement du devoir conjugal ; la préservation de droit de l’enfant lors de sa délivrance ; la préservation de droits de l’enfant liés au baptême ; le droit à la circoncision ; la préservation de droits de l’enfant liés à sa garde; la préservation de droits liés à son éducation et à son scolarisation ; le devoir d’aider son fils à se marier ; les devoirs de l’homme envers lui-même lorsqu’il devient adulte ; la préservation de droits de l’homme après son décès.

Nia Dialla KEITA

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

WANEP-Mali : le bilan à mi-parcours jugé positif

Le Réseau Ouest Africain pour l’Édification de la paix,...