Allégations de disparitions forcées au Mali : le président de la CNDH, Aguibou Bouaré « Depuis un certain moment, nous enregistrons plusieurs allégations de disparition forcée dont la dernière concerne un journaliste répondant à l’identité de Aliou Touré »…

Date:

Cependant, conformément au mandat légal de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), le président Aguibou Bouaré affirme avoir ouvert un dossier d’investigation aux fins d’établissement des faits.

« Nous souhaitons que toutes les personnes victimes de disparition forcée soient retrouvées saines et sauves. Nous rappelons que l’État a l’obligation principale de respecter, faire respecter les droits fondamentaux, protéger toute personne et ses biens sur le territoire Malien. Nous recommandons aux autorités de tout entreprendre en vue de retrouver les personnes qui seraient victimes de disparition forcée. Nous réaffirmons qu’en vertu de la convention internationale, à laquelle le Mali est partie, protégeant toutes les personnes contre les disparitions forcées, entrée en vigueur en 2010, les actes de disparition forcée peuvent être constitutifs de crimes contre l’impunité ». a-t-il insisté.

le journaliste Aliou Touré en image ci-dessus

Pour la CNDH, la protection des droits de l’Homme est une responsabilité partagée.

Nia Dialla KEITA

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related