Droits des pharmaciens au Mali : le secrétaire général du SYNAPPO rassure les jeunes

Date:

La 16e journée scientifique du Syndicat autonome des pharmaciens d’officine privée du Mali (SYNAPPO) s’est déroulée le jeudi 28 septembre 2023, au Centre international de conférence de Bamako (CICB). Elle a été placée sous la présidence du ministre de la Santé et du Développement social et parrainée par le président du CNPM.
Le but est d’alerter les pharmaciens sur leurs devoirs pour le respect de leurs droits par les responsables pharmaciens.

Au cours de cette journée, le secrétaire général du SYNAPPO, Dr Boubacar Haïdara a rassuré les jeunes pharmaciens que tout est entrain d’être mis en œuvre pour leur bien être et pour la meilleure gestion des officines pharmaceutiques au Mali.
Selon lui, cette année, l’accent est surtout mis sur les assistants des pharmaciens ou encore les collaborateurs des pharmaciens qui sont des pharmaciens, des remplaçants des pharmaciens dans les officines. Leur statut leur donne des droits. Et il arrive souvent que le pharmacien délègue une partie de ses pouvoirs à l’assistant qui le remplace aussi à des moments quand le pharmacien n’est pas apte à tenir sa pharmacie. C’est pourquoi les pharmaciens et assistants sont appelés à respecter leurs devoirs et droits d’où le thème de cette journée « les obligations du pharmacien employeur ».

Pour trouver des solutions aux problèmes, le SYNAPPO est entrain de faire une révision de la Convention collective du secteur pharmaceutique privé qui gère le traitement des salaires et grilles salariales ainsi que la législation du travail qui se rapporte au milieu pharmaceutique privé, mise en place en 2013, mais qui semble vielle pour les jeunes pharmaciens.
Ainsi, la jeune génération des pharmaciens a donc souhaité que le SYNAPPO puisse essayer de revoir leur traitement salarial à la hausse. Des réponses favorables seront données à cette revendication, rassure M. Haïdara. Des travaux allant dans ce sens sont en cours car les pharmaciens ont convenu d’améliorer le traitement salarial des assistants au regard de la charité de la vie. Une restitution des démarches ont abouti à cet acquit pour les pharmaciens et mêmes pour les non-pharmaciens dont les vendeurs, les techniciens de santé de laboratoires etc.

Dr Boubacar Haïdara a profité de l’occasion pour appeler tous les pharmaciens à être assidus au niveau des officines, à appliquer la Convention pharmaceutique et officinale privée dans leur vie de tous les jours pour une meilleure gestion des officines pharmaceutiques au Mali.

Nia Dialla KEITA

Nia Dialla
Nia Diallahttps://actu-globe.com
Promoteur et Directeur, Nia Dialla KEITA est un enseignant journaliste, spécialiste des langues française et anglaise. Il dirige la rédaction de la presse en ligne “actu-globe.com”, un site web malien d'informations générales pour le Monde. Tel: (+223) 74 73 31 29 / 69 66 46 37

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Share post:

Subscribe

spot_imgspot_img

Popular

More like this
Related

WANEP-Mali : le bilan à mi-parcours jugé positif

Le Réseau Ouest Africain pour l’Édification de la paix,...